Sélectionner une page

La chaleur présente dans la croûte terrestre varie en fonction des régions du monde. Évidemment, dans les zones volcaniques, cette chaleur est plus facilement accessible, mais cela ne veut pas pour autant dire qu’elle ne peut pas être exploitée ailleurs. La France en est un très bon exemple. SOFATH, experte de la géothermie, nous explique pourquoi.

 Comment fonctionne la géothermie ?

La croûte terrestre fait en moyenne 30km d’épaisseur sous les continents. Cette couche est naturellement chaude et sa température augmente progressivement lorsqu’on descend en profondeur. Cette chaleur provient du centre de la terre, du noyau interne, où la température peut aller jusqu’à 5000°C. En exploitant simplement la chaleur contenue dans la croûte terrestre, grâce à un système de forage, on peut bénéficier d’une source de chaleur naturelle afin de chauffer nos habitations : ce système d’extraction s’appelle la géothermie.

Pourquoi la géothermie est particulièrement favorable en France ?

Afin de capter la chaleur de la terre, il faut soit être en présence de volcans à proximité, soit utiliser de l’eau pour transporter cette chaleur. En ce qui concerne la France, nous ne disposons pas de volcans. En revanche, notre sol est riche en roches poreuses, aussi appelées aquifères qui peuvent également être une source de chaleur naturelle. On exerce alors à l’échelle d’une agglomération ce que l’on appelle la géothermie profonde.
Le cas de l’Ile-de-France est à prendre comme exemple car il représente le plus grand réseau géothermique d’Europe. En effet, sous Paris, se situe l’aquifère du Dogger, une formation géologique composée de roches calcaires datant d’il y a plus de 170 millions d’années. D’après les experts de SOFATH, ces roches sont gorgées d’une grande quantité d’eau dont la température varie entre 55 et 85°C en fonction de sa profondeur, comprise entre 1000 et 2000 mètres sous Paris.
De plus, en dehors de la région parisienne, il existe plusieurs régions de France reconnues pour leur source naturelle géothermique. En métropole, on retrouve essentiellement l’Auvergne et l’Alsace, toutes deux riches en aquifères. Mais outre-mer, on retrouve également la Guadeloupe, qui a inauguré la première centrale géothermique de France en 1986.

La géothermie, une énergie d’avenir en France ?

Actuellement, la géothermie ne représente que 6% de l’énergie produite en France. Mais d’après les experts SOFATH, la France figure parmi les 20 pays les plus importants en termes de production géothermique. Ces chiffres demeurent encourageants concernant l’évolution de la géothermie en France. En effet, vous savez désormais que la géothermie est largement exploitable à l’échelle nationale. De plus, un énorme avantage de l’énergie géothermique est qu’elle représente une source naturelle d’énergie, quasiment inépuisable. Si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet, SOFATH est là pour vous accompagner.